planes.pro-forum.fr
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 B25 HISTOIRE : Mystère dans le « Mon »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 34
Localisation : Grenoble

MessageSujet: B25 HISTOIRE : Mystère dans le « Mon »   29/2/2012, 12:22

Mystère dans le « Mon »



Le 31 Janvier 1956, un bombardier B-25 Mitchell, effectuait un vol depuis la base de l’air force de Nellis dans le Nevada vers la base de l’armée de l'Air de Olmstead à Harrisburg. Il s'est écrasé dans la rivière Monongahela (localement connu sous le nom "Mon"), juste à l'extérieur de Pittsburgh. L'équipage de 6 personnes à survécu à l'accident, mais deux d’entre eux sont ensuite décédés dans les eaux glacées de la rivière Mon.
Qu'est-il arrivé au cours des deux semaines suivant l’accident qui était devenu un des plus grands mystères non résolus de Pittsburgh ... Qu'est devenu le bombardier B-25?
Dans les deux semaines qui suivirent l'accident, une recherche de l'avion a été menée, mais aucune trace du B-25 n'a jamais été trouvée. Les théories sur la disparition de l'avion sont nombreuses, et sont toujours le sujet de nombreuses discutions à Pittsburgh.
Certains pensent que l'avion transportait une cargaison secrète d'armes nucléaires, de gaz neurotoxiques, de l'argent de la mafia, ou même Howard Hughes. L'histoire que je me souviens avoir entendu alors que j’étais un enfant était : «Des centaines de soldats sont descendus sur le site du crash et ont fermé la rivière. Ils gardaient les bords de la rivière tandis que des barges sont arrivées et ont fait remonter le bombardier à la surface. L'avion a ensuite été apporté dans des wagons vers une aciérie ou il a était fondu ". Les variantes de l’histoire expliques qu’il a était haché sur le rivage et expédiées par camion, que les témoins sur le rivage ont reçus des menaces et il y avait même une histoire qui parlait d'un mystérieux 7éme homme qui aurait été tiré de la rivière.
L'histoire était tellement bonne qu'une société de production cinématographique à même pensé faire un film sur le mystère du « fantôme du bombardier Mitchell ».
Le mystère du B-25 a régné pendant plus de 50 ans. Tous les deux ou trois ans, un article faisait surface dans les journaux locaux au sujet de l'accident, les témoins oculaires en profitaient pour raconter de nouveaux témoignages de "la vraie histoire."
La recherche du bombardier se poursuit encore, dirigée par une organisation appelée le « Groupe de récupération du B-25 » constitué d'un mélange éclectique de personnes avec une passion commune pour l'aviation, la navigation de plaisance, les voies navigables, Pittsburgh, et, bien sûr, un bon mystère éternel.

John Uldrich, un marketing et professeur de gestion actuellement enseignement en Chine, dirige le groupe. Il a une formation en technologie sonar, et a participé à un certain nombre d'efforts de recherche et de récupération à travers le monde, il a passé beaucoup de temps à Pittsburgh. Bob Shema, un natif de Pittsburgh et directeur du groupe des opérations, est un expert de l'eau. Il apporte ses compétences en ce qui concerne la profondeur de la rivière Mon et l'expérience d'un sonar à balayage pour l'équipe. Steve Byers possède une entreprise d’ordinateur local, Sennex, dans les collines au sud, et Matt Pundzak, est un consultant de Virginie. Matt, Steve et John sont tous des pilotes expérimentés.
Le groupe a entrepris une étude détaillée et scientifique sur le sort du B-25 en 1995. Ils ont soigneusement reconstitué les récits des témoins oculaires de la nuit de l'accident et ses au cours des semaines suivantes, qu’ils ont passés des centaines d'heures à étudier des documents provenant du gouvernement et de sources civiles. Ils ont interrogés des experts sur tout : de la qualité de l'eau du Mon, à la profondeur de la rivière, en passant par la conception et la construction du bombardier B-25. Ils ont même procédé à une analyse de flux en utilisant des maquettes dans la rivière pour simuler où le fleuve aurait peut-être apporté l'avion.

Le résultat de toutes ces recherches?


Bob Shema, directeur du groupe des opérations, est convaincu qu'ils ont trouvé le lieu où repose l'avion. "Nous sommes optimistes, et nous serons en mesure de résoudre ce mystère cette année" a-t-il-dit.
Shema croit que le bombardier est étendu sous environ 10 à 15 pieds de limon dans 32 pieds d'eau juste à côté de Birds Landing. Birds Landing est en face de l’ancienne aciérie de J & L juste à l'ouest du pont Glenwood.
Lorsqu'on lui demande pourquoi il est aussi confiant concernant cet endroit, Shema raconte une partie des preuves qu’il a accumulée au cours des cinq dernières années.


«Il y avait des centaines de témoins oculaires de l'accident", a déclaré Shema. L'avion est descendu juste à l'est du pont Glenwood en amont du fleuve. Shema poursuit en expliquant que le courant de la rivière était très rapide ce jour-là. Cinq des six membres de l'équipage sont montés sur les ailes de l'avion qui flottait en aval. Peu de temps après, l'avion a coulé. Quatre membres d'équipage ont été secourus, et deux corps ont été retrouvés en aval.
Le « Army Corps of Engineers » et la Garde côtière ont fouillés la rivière à plusieurs reprises après le crash. Shema a déclaré que dans les rapports d’accidents faits par le « Army Corps », ils ont déclarés avoir accroché ce qu'ils croyaient être l'aile de l'avion. Ils ont essayés de l'amener à la surface, cependant, l'ancre a glissé et le plan retomba dans l'eau. Ensuite, ils ont accroché quelque chose d'autre, mais en essayant de le ramener à la surface, le 2éme câble a cassé. Shema dit qu'il y avait des photos de cette opération, et les photos montrent les câbles tendus et surtout, les caractéristiques du littoral qui sont les même aujourd'hui. Shema dit : "Nous savons exactement où l'avion a été vu pour la dernière fois".
Il croit que l’avion a était en effet accroché la première fois et qu’ils ont essayé de le tirer vers le haut, mais lorsqu’ il a glissé, il est tombé dans une fosse. Les deux fois suivantes, lorsque les câbles se sont brisés, Shema pense qu'ils ont accroché quelque chose d'autre.
En outre, si l’avion a été vraiment remonté, chargé sur des wagons ou des barges, il devait y avoir quelques témoins oculaires. Shema a passé 30 ans à travailler sur les rivières et a parlé à des centaines de personnes qui se trouvaient sur la rivière cette nuit-là. "Il ya tout simplement pas de témoins oculaires crédibles"
Il a raconté l'histoire d'un témoin, qu’ils ont interrogé et qui a dit qu'il regardait les plongeurs sur une barge, vêtus de costumes noirs et de palmes. Qu’ils ont éteint toutes les lumières et sont aller dans l'eau. Shema déclara : "La température de l'eau était de 1 degrés, la rivière coulait à une vitesse comprise entre 9 et 12 km/h, la profondeur de l'eau était de 1 mètre. Une petite inondation, dans les années 50, avait fait revoir les normes pour les plongeurs qui devaient alors être équipé de combinaison de type 5 coutant 150€ pièce. De plus, la dernière chose qu'un plongeur aurait dans ces conditions serait des palmes. Désolé, ce n'est pas un témoin crédible. "
Une autre personne à qui ils ont parlé était une femme qui avait avoué que son mari était le plongeur qui avait retrouvé le 7 ème corps. Elle a expliqué que c'était son excuse pour ne pas rentrer à la maison cette nuit-là…

Après avoir passé des centaines d'heures à étudier les documents, des interrogatoires de témoins et les rapports des analyses de flux faites avec des maquettes pour simuler dans quelle mesure l’avion pouvait avoir voyagé en aval, Shema est convaincu que l’avion est encore dans la rivière.
En 1995, le groupe a cartographié la rive de la rivière Mon. En utilisant l'imagerie sonar à balayage latéral. Cela confirme l'emplacement de la gravière, un trou profond formé il y a plusieurs années par des pirates de gravier qui ont dragué le fond de la rivière. Ils ont également constaté une barge partiellement submergé. Il y a une autre image sombre que le groupe croit être un site d'enfouissement, pouvant être le site ou se trouve le B-25.

Pour confirmer l'emplacement de l'avion, le groupe veut utiliser un détecteur de métal magnétique. Il s'agit d'un dispositif non intrusif qui peut détecter du métal enfouis sous la boue et le limon de la rivière. "Ce dispositif devrait fournir une image de ce qui est sous Bird Landing (site ou se trouve le bombardier)», dit Shema. Une fois qu'ils auront confirmé l'emplacement, ils prendront des échantillons au fond du fleuve et les analyseront afin de confirmer que le métal trouvée est identique à celui utilisé dans la construction des bombardiers Mitchell. Le coût de la location de l'équipement, et l'effort de soutien à l'utiliser, coutera environ $ 25,000. "Nous nous attendons à trouver les blocs moteurs, les trains d'atterrissage et les pneus - ils ont tous été faits à l'épreuve des balles ... mais le reste de l'avion ... Douteux" Shema a également déclaré que la qualité de l'eau de la rivière dans les années 1950 était mauvaise. L'espérance de vie de tous métaux dans cette eau polluée était inférieure de 1/3 à ½ fois à celle de l'Allegheny. "On ne pouvait pas garder un moteur hors-bord dans l'eau toute l'année - l'hélice a dû se dissoudre un rien de temps et tout l'aluminium [de l’avion] doit avoir disparu, sauf ce qui peut avoir été en contact avec le fond." Quatre plongées ont été effectuées dans le Mon à ce jour, mais tout ce qu'ils ont trouvé était en bois. "Vous ne trouvez pas d'acier dans le Mon», a déclaré Shema.
Le groupe de récupération du B-25 a travaillé avec la Société historique de Pennsylvanie occidentale (PSOH) et le sénateur John Heinz Pittsburgh Regional History Center. Mme Betty Arenth, vice-présidente du Centre Historique est très heureuse de faire partie des recherches de solutions pour ce mystère. "Il était naturel pour nous de s'impliquer avec Bob [Shema] et le groupe de récupération du B-25- c'est une partie de l'histoire de Pittsburgh", a déclaré Arenth.

Shema a dit que quand ils trouveront l'avion, tous les artefacts seraient remis au Centre Historique. «Quand on le retrouvera, ce sera vraiment un honneur pour toute les personnes de Pittsburgh pour toute l'aide qu'ils ont donné au fil des années"
Lorsqu'on l'interroge sur les théories de la conspiration, Shema, un natif de Pittsburgh, se souvient du jour ou l'avion s'est écrasé. Il concède que, "C'était la fin des années 50, à la l’aube de la guerre froide, et nous étions entourés par des bases de missiles. Il est réconfortant de penser que notre armée pouvait venir et retirer un aéronef sans témoins." Shema continu, « Les quatre d'entre nous n'aurait pas investi des milliers d'heures et des ressources importantes pour une chasse aux oies sauvages. Pourquoi quelqu'un aurais mis des gaz neurotoxiques, ou des armes nucléaires dans un avion obsolète? L'avion était un avion d'Air National Guard, d’entrainement. Il devait être mis à la retraite 18 mois après l’accident. C’était le dernier jour du mois et les pilotes ont juste essayé d'obtenir leur temps de vol »

«Cet avion a tout simplement manqué de carburant".


Toute personne intéressée à aider à résoudre un des plus grands mystères non résolus de Pittsburgh peut faire une contribution déductible d'impôt pour le Groupe de récupération du B-25. La Société historique de Pennsylvanie occidentale a établi un compte pour le groupe. Les dons, constitué d'PSOH peuvent être envoyés à l'adresse suivante:
Société historique de Pennsylvanie occidentale (PSOH)
Attn. Mme Betty Arenth - projet B-25
1212, rue Smallman / Pittsburgh PA 15222

Traduction du site: http://pittsburgh.about.com/od/transportation/a/b25_bomber.htm
Autre site : http://www.damninteresting.com/retired/the-lost-bomber/

Revenir en haut Aller en bas
http://planes.pro-forum.fr
 

B25 HISTOIRE : Mystère dans le « Mon »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les 40 mercedes les plus marquantes de l'histoire
» Epave mystère dans le Western Desert
» sillure
» Ornella Ongaro
» La ptite puce et le motard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLANES :: LA GUERRE DU PACIFIQUE :: B25 MITCHELL-